mardi 8 avril 2008

Olivier griffonne...

Olivier Saillard n'orchestre pas seulement les jolies expos du Musée de la Mode et du Textile ; il crée, lui aussi, sous le label "sos", des vêtements à l'écrit, des descriptions poétiques, des happenings confidentiels et insolites.
Une de ses dernières créations, des griffonnages de son cru, imprimés sur des post it, des marques pages, des carnets, des chemises, bref du papier. De la poésie éphémère et précieuse que l'on peut glisser au fond de sa poche, de son armoire, ou exposer tellement on aime. Cf ci-dessous.

Avec ces petites enveloppes, la naphtaline et les boutons perdus deviennent des trésors de placards, des vestiges de dressing.
Toujours dans le culte du papier, il fallait la faire, la chemise "chemise", toute plate et bien repassée... Nos documents y seront bien gardés, dans le secret amidonné...

Mais où donc ces merveilles sont elles cachées ? Au B.M mesdemoiselles ; oui au Bon Marché, pour le bonheur des dames et des messieurs qui recherchent un peu de poésie dans un univers de bureautique beaucoup trop gris. 
Il y aussi le calepin tout simple et indispensable. Si. Indispensable.

Ces "haikus" spontanés, donnent un aperçu de ce que doivent être ses défilés de tenues décrites, ou l'imaginaire est le couturier. "Je voudrais occuper ce territoire que Mademoiselle Chanel appelait la poésie couturière" dit-il. Tous ces mots tissés et rebrodés de fantaisie apportent de la fraîcheur et de la simplicité au domaine de la mode qui parfois, confond sophistication et complexité...
Et bien nous on dit bravo et encore ! Le petit stand d'Olivier Saillard entouré de vêtements de grands couturiers (mais pas de caisse malheureusement, il va falloir vous battre pour payer), nous met en appétit de mots chantants et de pensées ludiques...
A quand la prochaine ligne ? Courrez-y vite, ça va pas durer longtemps.

Le Bon Marché

24, rue de Sèvres 75007 Paris

Si vous voulez en savoir plus sur ce monsieur, achetez le tout nouveau "Coté Paris", primo parceque c'est pas mal comme magazine et deuxio parcequ'il y a un article sur l'homme qui griffonne...

Ah oui, on a aussi pris un joli papier en all over de mots. Juste comme ça, pour l'encadrer peut être... On adore on vous a dit.

Aucun commentaire: