mardi 25 mars 2008

Homini Emerito

Ce n'est pas toujours facile de trouver des fringues stylées et pas chères quand on est un homme! On aurait pu penser que l'arrivée de la collection "He by Mango" serait une alternative au problème. PAS DU TOUT.
A moins que vous aimiez les vêtements en matières grossières aux finitions médiocres, couverts de logos et imprimés tribal, tecktonik, qui vous crient, depuis leurs portants "cheap! cheap! cheap!". Cheap? D'aspect, indéniablement, mais en regardant le prix, beaucoup moins.
A moins que vous estimiez que payer 50euros pour une veste en rideau de douche soit acceptable.
A noter tout de même : deux paires de sandales plutôt réussies, mais qui ne rattrapent pas cette grosse déception.
Ne serait-il pas temps que les chefs de produits arrêtent d'écraser les coûts de production et cessent de censurer la créativité des stylistes?

dimanche 23 mars 2008

JPO ESIV-Gobelins

Etudiants, étudiantes,
la semaine prochaine ce sont les journées portes ouvertes des Écoles de la CCIP, en particulier celles de Gobelins, l'école de l'image.
Mais Eiffel Cocktail veut vous parler de l'ESIV-Ecole Supérieure des Industries du Vêtement- peu connue et pourtant forte intéressante!
Cette école se situe dans l'établissement des Gobelins, à Paris. Ce n'est pas une école de style mais elle forme des chefs de produit, des acheteurs, des cadres dotés d'une double compétence technique et manageriale, pour les entreprises de la mode. La formation se déroule en 2 ans : la 1ère année est rythmée par des cours de couture, de CAO, de Gestion, de Culture de mode, d'économie sectorielle... et se termine par 2 mois de stage en entreprise. La 2ème année se passe à l'école et en entreprise sous contrat d'apprentissage, une bonne insertion professionnelle.
Pour plus d'informations, rendez-vous sur le site ou vendredi et samedi prochain à l'école où vous pouvez rencontrer les élèves, les professeurs, les anciens élèves...
Et pour vous donnez envie d'y faire un tour, en 1ère année les étudiants réalisent le projet d'une mini-entreprise où ils doivent concevoir une collection de 4 produits homme et femme de A à Z. Chaque élève a une fonction dans l'entreprise, du PDG au style, de l'ADV à la coupe, de la communication aux prototypes, tout y passe! Lors des portes ouvertes, il y aura plusieurs défilés ainsi qu'un showroom (malheureusement pour vous et heureusement pour nous tous les produits ont déjà été vendus).
Voici un aperçu de ce qui est réalisé en 1ère année, le thème de la promotion 2009 étant :
PORTES OUVERTES ESIV
28 ET 29 MARS DE 10H À 18H
DÉFILÉ COLLECTION PRINTEMPS-ÉTÉ 2008
VENDREDI À 16H
SAMEDI À11H15 ET 16H

dimanche 16 mars 2008

BACKSTAGE mode in the city

En fait tout commence il y a quelques mois, on m'offre pour mon anniversaire, un collier magnifique d'une créatrice (inconnue à ma bling-bling liste!), Eva Gozlan! Une longue chaîne bronze avec deux fleurs dont des perles Swarovski, simple, discret et tellement raffiné. Un petit côté japonisant... Bref un coup de coeur! 
Et depuis, cette créatrice de bijoux fantaisies et originaux ne cesse de me rappeler son existence : Eiffel Cocktail la rencontre à Who's Next en janvier, puis une copine m'explique qu'elle fait un stage là-bas et encore une fois nos chemins se croisent dimanche dernier. 
Rue de Turenne, 11h20, rendez-vous avec ma moitié (eiffel ou cocktail bon!) dans une expo-vente de créateurs (ambiance les portes ouvertes d'une école de mode pff!). La Galerie Nikki Diana Marquardt est un lieu super où sont d'ailleurs souvent réalisées des ventes privées! A part imaginer une super fête ou un gigantesque loft dans la galerie, rien ne nous a réellement attiré ni retenu l'attention... Sauf le petit stand d'Eva Gozlan dans un coin presque caché! Ces bijoux étaient quelques peu bradés, car c'est quand même expensive mais on est toujours aussi fan! Ça change des Bijoux de Sophie et des Néreides dont on reste addict mais là c'est léger, épuré et chic, ça fait du bien!
Un petit tour sur son site pour bien percevoir son univers créatif_Eva Gozlan
Il est possible d'acheter en ligne sur ce site : www.thecherryonthecake.com

mardi 11 mars 2008

La mode ne fait pas le bonheur

Toutes les filles le savent, il y a le chocolat et l'alcool, mais le meilleur remède à un chagrin d'amour n'est-il pas une bonne séance de shopping?
Quoi de mieux pour un coeur en miettes que d'accumuler une vingtaine de fringues sur ses bras, de chanceler sous leurs poids jusqu'aux cabines d'essayage, de les jeter par terre, de les enfiler frénétiquement, de les rejeter encore une fois sur le sol et de se diriger vers la caisse, carte bleue en main en se disant " je m'en fiche ". Ce n'est que de l'argent, de la futilité, des bouts de tissus qui ne nous rendront pas plus heureux mais peut-être plus beaux... enfin ça compense le mal-être!
Songez à toutes ces rédactrices de mode anorexiques, habillées en Balenciaga à l'oeil, et qui pourtant tirent leurs berlines avec chauffeur.
Non, la mode ne fait pas le bonheur... ça y contribue !

lundi 10 mars 2008

On a aimé... ou pas.

New York, Londres, Milan, Paris... et ça fait une semaine que c'est fini, alors on a laissé retomber les impressions et mijoter un avis perso!
On retient Rodarte énorme coup de coeur, destroy et avant-gardiste.
On retient Balenciaga. Jusqu'où ira Nicolas Ghesquières dans son génie? Les formes, les imprimés, les chaussures en latex, la silhouette entière, les 40 modèles sont extraordinaires. Le diable s'habille en Prada, mais j'espère bien qu'au paradis des fashionistas défuntes ont apporté du Balenciaga.
Prada, parlons en. Un travail incroyable et un risque énorme : une collection entièrement en dentelle. Sexy, provoc, très moderne et bourgeoise : ces 4 mots pourraient sembler incompatibles, et pourtant impossible n'est pas Miuccia.
On retient aussi, Lanvin. Des coupes parfaites, des dos magnifiques, une féminité extraordinaire. Vous me direz, on devrait être habitués avec Albert Elbaz et pourtant non, face à tant de beauté on hallucine toujours autant.
Pour finir, un petit coup de langue de pute s'adresse à Chanel : une collection ringarde et ennuyeuse au possible, on attendait un coup d'éclat, une seule robe pour rattraper la catastrophe, mais non... Heureusement les rédactrices ont pu regarder le carrousel tourner, à défaut de contempler les vêtements (t'es dur quand même mais c'est pas faux, Eiffel Cocktail).

samedi 1 mars 2008

Spécial Dédicace

C'est pour toi Miss Glitzy, nous aussi on adore les chaussures!