vendredi 29 février 2008

La Chanelisation

Nous re-voilà! c'est pas facile de gérer un blog et un déménagement, on pourrait vous dire qu'on a perdu la souris de l'ordi dans un carton mais c'est surtout qu'on est fatiguées!
Comme on part en vacances demain pendant 1 semaine, on s'est dit qu'on allait se faire une petite virée fashion-week et pas n'importe laquelle : the Chanel show! En fait, on a surtout fait les groupies (comme chez Givenchy!). Du coup, on a pris un bain de foule du Chanel n°5, sympatoche!! y'en avait du monde là-dedans!!
Petit compte-rendu : on a vu des sacs Chanel, pleins pleins partout, mais notre préféré c'est celui-ci argenté, top classe tant qu'à faire!!
On vous le dit tout le monde avait son matelassé, vraiment tout le monde et ça promet! mais c'est cute!
On a copié les photographes, dès qu'ils prenaient une photo on en faisait de même, pour ne rien louper! C'est certainement une mannequin, elle a le style dans sa pose!
Mais on a attendu les "pipoles" car c'est ça la groupie. Mais rien, nothing, pas de Carine encore moins de Anna... Heureusement, le Vogue Italie était au rendez-vous pour les amateurs (comme nous) avides de photos pour bloguer ou blaguer!
En tout cas on a vu photographes et bloggeuses beaucoup plus sérieuses et impliquées dans leur cliché, heureusement qu'ils sont là car c'est épuisant d'attendre et on leur tire notre chapeau de trouver les meilleurs looks de la semaine, faut tenir le coup!
On a quand même aimé ce trio grunge-bobo-fashion surtout le sac Blondie + les collants fushias, et le jean large + les compensés + le perfecto!
On repart bredouille car cette fois, on n'a même pas retrouvé le gobelet d'Anna

vendredi 22 février 2008

Des familles collector...

Chantal Thomass n'est pas seulement la "papesse des dessous chics" ; longtemps, elle a également dessiné des collections pour femmes, détournant des tissus masculins, surprenant avec le lurex, s'amusant avec les formes ... Une ambiance intime et raffinée régnait dans sa petite boutique parisienne de la rue du Vieux Colombier , où les vendeuses, tout de noirs vêtues, s'agitaient pour satisfaire les nombreuses clientes amoureuses de ce style original sans être vulgaire, chic mais pas austère. Malheureusement, en 1995, l'aventure s'arrête (pour reprendre ensuite avec le Chantal Thomass d'aujourd'hui...). Ses créations trônent dans les armoires de ses admiratrices, et Eiffel Cocktail a eu la chance de conserver non pas une robe ou un porte jarretelle, mais un jeu de 7 familles, dessiné par le créateur du logo, Hippolyte Romain, et offert à l'époque, aux meilleures clientes...
Comme son nom l'indique il y a 7 familles : les créateurs/les mannequins/les VIP/les journalistes/les photographes/les acheteurs/et nos préférés, (les gens de l'ombre) les backstages. N'hésitez pas à les agrandir, ça vaut le coup d'oeil. Ces familles ont pris perpet' dans le milieu de la mode, et, finalement, n'ont pas trop changé depuis les années 90. Le coup de crayon de l'illustrateur, léger et plein d'humour fait du bien, c'est peut-être lui qui s'est fait la malle : l'humour...

jeudi 14 février 2008

Keith me

On a vu leurs posters roses "WHO IS KEITH" silloner Lutèce. Un teasing parisien bien approprié pour ce nouveau gratuit tout frais. Eiffel Coktail attendait le numéro 2 pour vous en parler comme il se doit. Dans le premier numéro datant de Décembre (un Wharol en pâte à modeler signé Jacques Pelissier est en 1ère page), la rédaction nous explique l'origine de ce titre : "(...) Tant de Keith qui ont marqué notre imaginaire et auxquels nous rendons hommage avec notre Keith à nous." Sous-titré "culture et contre-culture", ou encore "Keith, le magazine qui ne va pas voir Arcimboldo", cette éditon se veut originale, avant-gardiste, et sympathique. Sympathique, elle l'est. Le style des articles n'est pas pompeux, les quelques blagues glissées sont drôles, et leur regard est certes parfois attendu (double page sur Shanghai ou Berlin, Interview d'Omar et Fred...), mais toujours rafraichissant. 
Keith est un gratuit que l'on garde et que l'on regarde. Il n'est pas plein de pubs pour des chaînes de restaurants parisiens. Il a un joli papier. Il est beau. Surtout la typo du titre. Et surtout, surtout, les petites anims de leur site web.

lundi 11 février 2008

Virage manga chez Rodarte

Rodarte, marque new-yorkaise créée par deux soeurs, est un des bébés du Vogue américain, au même titre que Philip Lim, Thakoon ou encore Doo Ri.
Leurs défilés sont devenus incontournables à New York, et les deux soeurs ont fait appel à plusieurs reprises au français Christian Louboutin, pour créer leurs chaussures. Le résultat cette saison est époustouflant : les talons vertigineux à semelles rouges sont agrémentées de pics et de rivets, gothiques qui mettent un bon coup de pied au cul à la mode guindée.
Les robes sont légères mais bigarrées, aériennes mais surchargées, fluos ou agressives mais portables.
Les collants résilles abîmés nous rappellent les sorcières des dessins animés de notre enfance, aussi bien que les Tokyoïtes ultra-branchées.
En espérant de tout coeur que cette tendance manga déferle sur la planète dans les plus brefs délais.

dimanche 10 février 2008

Un train de retard

Il y a les précursseurs, les avant-gardistes, ceux qui sentent ce qui va arriver, émerger et dominer, ceux qui prédisent, ceux qui influent, ceux qui dirigent, ceux qui ont une longueur d'avance...
Et de l'autre côté il y a ceux qui attendent, qui suivent le courant des choses, de la vie, sans même se poser de question, ceux qui ont toujours un train de retard...
Et cela dans tous les domaines possibles même si on peut penser tout de suite à la mode (le plus représentatif et figuratif)!
N'est-il pas charmant et adorable de suivre la mode à contre-courant? et puis de toute façon la mode, les tendances c'est quoi aujourd'hui? un melting-pot de tout ce qui a déjà été vu et re-vu, visité et re-visité, porté et re-porté...
Gardez tout ce que vous portez ou avez portez, il est possible qu'un jour on est un train d'avance (si ce n'est pas déjà fait, va savoir!).

lundi 4 février 2008

La nouvelle amitié fashion

J’ai envie de dire : la vie est belle et tout est beau dans le meilleur des mondes. Je vous invite, fashion-addict que vous êtes, à rire de cette magnifique démonstration d’hypocrisie mondaine et de paraître.

dimanche 3 février 2008

Come back!

Eh oui cela fait une semaine que l'on a lâchement abandonné le blog, plusieurs raisons obligent : projet à terminer, grippe, déménagement et journées portes ouvertes... bref pas une seconde pour soi et pour le blog! 
Mais re-voilà Eiffel Cocktail! 
Hier, samedi fut consacré à une remise en ordre et grand ménage! Et aujourd'hui il fallait s'immerger dans le monde qui nous entoure... Mais par où commencer? Une grasse matinée et un petit déj' façon pain au chocolat, croissant et viennoise au pépites de chocolat, rien de mieux pour le moral!
Après on s'habille chaudement c'est-à-dire beaucoup de couches (dur d'avoir du style) donc on met le duffle coat, l'écharpe et le bonnet assorti aux gants, au moins on ne se gèle pas le bout du nez! On descend (ah finalement il fait bon et beau, oups un petit vent glacial viens de nous fouetter les collants, on redescend sur terre). On prend le bus 96 et on s'arrête à place des Vosges, on n'était pas tout seul, fin des soldes a priori.
Notre objectif : se rendre à la Maison Européenne de la Photographie, pour une sortie culture et art! On passe quand même chez Mellow Yellow voir nos futures boots (cuir et lin).
Nous y voilà après 30 min de file d'attente dans le froid, mais ça en valait la peine.
On a commencé par le 3ème étage :
  • Shoji Ueda (1913-2000) Une ligne subtile
Une belle et émouvante rétrospective de ce grand photographe, le plus célèbre au Japon! Untravail touchant en noir & blanc avec beaucoup de paysages de dunes de sable. C'est indéniablement la meilleure découverte de la journée!
  • Peter Knapp ou la passion des images
On y va car il est lié à la mode (photographe pour Elle et Vogue) mais finalement on découvre son travail d'artiste et cinéaste avant de travailler dans la mode! Très belle série de prises de vue du ciel dans une dizaine de villes du monde qui nous offre un camaïeu de bleus! Ses photograhies pour le magazine Elle sont difficiles à trouver car elles sont cachées, il faut retourner à l'entrée, passer le vestiaire et le café du musée, impossible sauf si vous aviez un petit creux comme nous!
  • Edouard Boubat Révélations
Une des plus grandes figures de la photographie humaniste! Deux salles lui sont consacrées et forment une rétrospective! On retiendra qu'il a beaucoup voyagé et on le remercie car on a fait un petit tour du monde fort agréable!
  • Jean-Christophe Ballot Urban Landscapes de Berlin à Shanghai
Une autre forme de tour du monde à travers le paysage urbain sous forme de "portraits de villes", ça nous a donné un peu le tourni tous ces buildings!
Voilà, on vous recommande ces expositions qui nous ont donné envie de prendre un taxi jusqu'à Roissy et de prendre n'importe quel avion car il y a rien de mieux que les voyages pour se forger une culture et pour se sentir vivre...
Finalement ce soir c'est "Soirée crèpes", pas mal non plus!
Maison Européenne de la Photographie
5/7 rue de Fourcy
75004 PARIS
Métro Saint-Paul
Ouvert du dimanche au mardi de 11h à 20h
Entrée : 6€ ou 3€ (tarif réduit)