samedi 29 décembre 2007

Paris je t'aime aussi...

Comme une moitié d'Eiffel Cocktail est à plus de 6000km d'ici alors l'autre moitié restée à Paris pourrait vous parler de 2 expositions vues hier : L'atelier d' Alberto Giacometti et Vìctor Erice / Abbas Kiarostam mais franchement il y avait un monde pas possible donc l'opinion d'Eiffel Cocktail est faussé.
Allez-y pour vous faire votre avis ou pour dire "expo Giaco : VU".
Eiffel Cocktail préfère montrer ses petits achats impulsifs telle une touriste pendant la file d'attente (de 30min!) pour entrer dans Beaubourg : de jolies cartes postales de Paris totalement dans l'atmosphère du blog! 
Pour voir ce qui se fait d'autres, jetez un clic sur Nouvelles Images!

jeudi 27 décembre 2007

Blingbling from USA

Eiffel Cocktail fait du shopping a NYC (non ce ne sont pas des fautes d'orthographe mais un clavier americain donc sans accent). C'est ainsi qu'a l'angle de PRINCE street et BROADWAY (dans l' inevitable SOHO DISTRICT) on retrouve cette petite boutique "so cute" GIRLS PROPS.
A l interieur de cette caverne zebree c'est du bing bling a foison, des gadgets d'un gout douteux mais so american, et des lunettes du tonnerre de zeus. Petit panel des achats incontrolables...
(So sorry les ordis US ne savent pas non plus tourner les photos, va falloir tourner la tete)

A des prix defiant toute concurrence : entre 3 et 12 $ en moyenne.

Certains d'entre vous connaissent peut-etre deja cette petite adresse car elle etait dans les pages du ELLE sur "The Big Apple" l'an dernier... Pour les autres la voici, avec en prime, la voiture assortie.

Tadaaam :

En attendant d'aller manger des burgers a Time Square on peut toujours aller sur leur site :
www.girlprops.com Et le mieux, c'est leur slogan qui s'affiche sur leurs petits sacs :
"The less expensive....we never say cheap."
Bien dit.

Un peu a la bourre...

Eiffel Cocktail s'exporte...
C'est noel, meme au MOMA.

mardi 25 décembre 2007

3ème édition du dictionnaire des tracas

Pour ceux qui ne connaissent pas "Le Baleinié", voici un petit dictionnaire du quotidien à lire et à faire lire autour de vous...
Pour ceux qui connaissent, voilà enfin le Tome 3 à vous procurer d'urgence ou à offrir!
-
Pour vous donner envie, les auteurs résument dans l'EXORDE :
"Le 7 nov 03 paraissait le tome 1 du Baleinié, dictionnaire des tracas. Le 9 nov 05 paraissait le tome 2.
31 nov 07 : voici le tome 3.
(...)
Pour démasquer ces désagréments (ceux du quotidien!), nous avons suivi la même règle que pour les deux précédents tomes. Les mots sont neufs, basés sur des principes d'euphonie, voire de cacophonie, même si des exceptions se sont invitées pour confirmer la règle : détournements d'expressions, emprunts aux noms propres.
(...)
Le dessein de ce dictionnaire est de sortir le tracas de la brume, pour le voir à visage découvert, de lui donner un nom et ainsi de le métamorphoser en un petit bonheur, celui de 'rire en y repensant'."
-
Comment vous dire? Le Baleinié c'est :
  • un joli petit livre avec une belle couverture (une toile imprimée ou sérigraphiée.
  • un abécédaire dessiné par Daniel Pudles, illustrateur qui réussit à créer une nouvelle typographie avec une impression de gravure ou autre?
  • un dico de mots totalement inventés mais qui pourraient exister un jour...
  • des mots pour décrire des instants de la vie sur lesquels on s'arrête, on s'énerve, on se sent bête... et il n'y a jamais de mots pour définir ces moments de tracas!
  • Christine Murillo, Jean-Claude Leguay et Grégoire Oestermann, 3 auteurs et amis qui se sont lancés dans cette aventure rocambolesque!
  • un livre à moins de 15 euros que l'on peut facilement offrir à un ami quand on n'a pas vraiment d'idée (plutôt qu'une bougie ou autre!). L'effet est garanti car la couv' est attractive et le contenu est à partager sur place et à emporter chez soi!
  • une franche rigolade lors d'un dîner. Tout le monde veut lire une définition au hasard pour amuser son auditoire! Le livre passe d'une main à l'autre, chacun se sent plus ou moins concerné par les tracas et on n'hésite pas à les compléter avec des anecdotes personnelles.
  • Seul reproche (à minimiser), c'est qu'il est difficile quelques fois de cerner le nouveau mot relevant plus d'une private joke. C'est un dictionnaire à feuilleter ou à lire comme un livre parce que de là à chercher directement un mot qui n'existe pas, il faut le faire quand même!
Quelques tracas qui vous sont déjà arrivés (sinon chapeau!) :
-
COURCUELLER : (cour-cuèl-lé) verbe
tartiner du beurre sortant du frigo sur une tranche de pain de mie mou.
.
GREUIL : (gre-ye) n. m.
train en rase campagne qui se remet enfin en marche et s'arrête de nouveau.
.
TRUMIR : (tru-mir) verbe
applaudir un verre à la main.
.
BELGOYER : (bèl-goua-yé) verbe
se pencher pour ramasser ses clefs et faire tomber stylo, lunettes, monnaie et téléphone portable.
en vente aux éditions du Seuil dans les librairies, à la Fnouc & co. 
encore Joyeux Noël!

dimanche 23 décembre 2007

Dans la série : une boîte de "six"...

En cette période festive, on sait déjà que l'on va engloutir un bon nombre de chocolats et autres confiseries, sans oublier le repas du 24 au soir et celui du 25 midi avec le foie gras, la dinde, la bûche... enfin bref à chacun ses traditions culinaires! Après une file d'attente incroyablement longue pour acheter une jolie boîte de macarons_une réglette de six macarons_dans leur magnifique boîte baroque et so Ladurée donc so chic, on peut dire que c'est le petit cadeau qui fait toujours plaisir mais y'a-t-il d'autres boîtes de "six"? Voici la collection du jour : les boîtes de 6 !
Réglette de 6 macarons VS Boîte de 6 chicken mc nuggets
Comparons (l'incomparable!)
Le lieu de vente :
plus facile de rencontrer un fast food (pour ne citer personne) qu'un salon de thé! a priori.
Le packaging :
2 boîtes presque identiques euh enfin il y en a une que l'on peut collectionner car chez Ladurée ce sont de réelles boîtes événementielles, fabriquées par un spécialiste français du cartonnage de luxe lancées chaque année.
Le produit :
un chaud et un froid dont un consommable plus tard que l'autre!
Le choix :
du poulet ou du poulet tandis que l'autre propose une multitude de parfum de la rose au réglisse hum un régale pour les papilles!
La prix :
bon ça va de temps en temps!
La digestion :
ne vraiment pas abuser de l'un comme de l'autre sauf si vous êtes Kirsten Dunst en Marie-Antoinnette_of course!
L'odeur ambiante quand on pousse la porte :
l'un sent les USA et l'autre le charme à la française.
Avec un soupçon de prétention (à peine!), comme si on pouvez douter du choix à faire s'il en était en question! Finalement, l'un comme l'autre, c'est bien de temps en temps car le fast food reste pratique quand le frigo crie famine et Ladurée ça réchauffe les coeurs, un plaisir à offrir et à recevoir!
ou
??????

jeudi 20 décembre 2007

Bilan de l'année

Difficile d'établir un bilan en général! encore plus celui d'une année entière! On peut éventuellement faire son propre bilan et encore c'est pas toujours évident d'avoir du recul sur sa propre histoire.
Alors en ce qui concerne le bilan de cette année qui se clôt dans quelques jours maintenant, le meilleur moyen de résumer ce monde est peut-être la photographie! Elle permet de capter des moments de vie, de saisir des instants présents qui ne le sont déjà plus et de figer à tout jamais des souvenirs.
Pour cela, le site de REUTERS, l'agence presse internationale nous livre une centaine de photographies très hétérogènes qui permettent de dresser un aperçu de cette année. Les photos sont diverses, belles, comiques, joyeuses mais aussi violentes, touchantes, blessantes... mais elles sont au final tellement réelles et réalistes du monde dans lequel on vit!
Sans vouloir être "cliché" (jeu de mot!), allez jeter un oeil ou deux à ces photos, ça vaut le détour du clic, et le travail de l'image est fort intéressant pour les connaisseurs.
Voici une petite sélection: 
un mix de photos à la Arthus-Bertrand ou limite People ou encore extraites du JT de 20h mais sans les voix!

mardi 18 décembre 2007

Uniqlo à Lutèce

Eh oui ! Depuis le 14 Décembre, la célèbre marque nippone est implantée à Paris. Enfin presque, à la Défense ( oui bon ben ça va..) au centre des 4 Temps. Après le mass market des US (vive Gap), de l'Espagne (vive Zara) et des grütënflüt (vive H&M), voilà le Japon pour la femme, l'homme et l'enfant. Du cashmeer, du coton de qualité et un panel de couleurs impressionnant. Ah oui, et des petits prix aussi (enfin petits...)
Pour ceux et celles qui ne dépassent jamais la place de l'Etoile, la boutique de la Défense n'est qu'un pilote, une plus grande boutique étant prévue à Opéra (donc Paris INTRAMUROS) pour bientôt... Ne vous méprenez pas, Uniqlo reste une marque basique, aux coupes très simples. Tellement basique, qu'aucun logo n'apparaît sur les produit, et c'est finalement ça leur identité (à la Muji attitude). Et ça marche. Que ce soit American Apparel, Cashmeer Nko, où même Converse, le T-shirt, le pull, la basket déclinés dans toutes les couleurs de l'arc-en-ciel ça plaît. Les marques s'affichent tellement, monogrammes, logos bien centrés...que ça repose parfois l'oeil (et l'esprit) de s'arrêter sur un uni. Un luxe discret donc. No logo tout dans le style. Ça fait sourire.
En fait le problème, c'est que des basiques pantonesques ça devrait s'acheter en gamme. Au moins 5 d'un coup. Là au moins, on hésite plus entre le vert pomme so sympathique mais pas portable sur tout et le gris anthracite, bonne base mais du coup c'est pas fou... Bref, le métro c'est La Défense sur la 1 (oui la jaune) et c'est ouvert jusqu'à 20h. A vous de juger...

Iris de Moüy

Mais siiii... vous la connaissez. Des petites illustrations bien sympathiques pour des grands magasins comme le Bon Marché ou le Printemps, pour de supers magazines comme Spray (ou ELLE aussi), pour des mégatop maisons d'édition, comme Autrement jeunesse et Naïve... Toujours pas ? Attendez voir...
Ca y est ? Si vous découvrez à l'instant ce joli univers pas de panique, mieux vaut tard que jamais. En bref, Iris de Moüy sort de l'ESAG (Penningen) et travaille depuis 2000 avec la France, le Japon... Que ce soit pour de la communication, de la publicité ou de l'édition, son style s'adapte mais ne se disperse pas. On aime. On aime parceque c'est naïf sans être cul-cul, c'est dans l'air du temps sans être trop à la page et donc (presque) démodé, et puis c'est simple et efficace. C'est vrai que des illustrateurs (-trices) y'en a beaucoup. C'est comme les blogs et les vides-greniers (pour ceux qui ne comprennent pas la private joke cliquez sur "viens dans mon dressing"). Mais on a toujours besoin de voir des illustrations, de lire des articles sur les blogs et de chiner dans les vides-greniers. On revoit de plus en plus, l'illustration s'appliquer à la publicité, aux médias... Là où la photographie était omniprésente. Comme si on avait envie de redessiner la réalité (comme au temps de la réclame) sans faire appel à la photo, toujours un peu froide.
Bref, parlons chiffon ; Iris fait même des T shirts dis donc : Sauf qu'ils sont tous au Japon... Et c'est ça, qui est top Fachon.
Un coup d'oeil sur son site (très joli aussi merci Samuel Wolf) : http://www.irisdemouy.com

dimanche 16 décembre 2007

Viens dans mon dressing

Un petit tour dans une braderie "Mode & Beauté in Music" un dimanche matin, ensoleillé, froid et sec, après un petit-déj bien garni, de quoi être de bonne humeur et se la jouer bobo-arty-créatrice-chineuse.
5ème édition de Viens dans mon dressing au Salon des Miroirs passage Jouffroy dans le 9ème: - lieu magnifique (découvert lors du défilé de l'école Mod'art) - entrée 3€ mais bon ça a l'air sympa - une vingtaine de stands, des créatrices, des fripes, des vides-placards... de quoi dénicher quelques trucs dont on a pas forcément besoin mais c'est ça la mode
Voilà les trouvailles sympatoches :
Robe en soie Sandro 20€
BO vynils 10€
BO 4€
"Coco" Ceinture 10 €
Robe Coeur (H&M ok ça va!!!) 8€
Gilet "so fripe" 20 €
A part ça, rien de très "waouh" sauf une créatrice qui vaut vraiment le coup d'oeil: L'atelier d'une fée
Cette dernière réalise des bonnets tricotés par ses soins, des pochettes, des hauts tout en mixant la maille, le jersey et des rubans en satin. Un vrai coup de coeur, avec un univers bien à elle, avec des couleurs douces allant du rose pâle au gris perle! En plus, elle est accessible et agréable, ça fait plaisir...
Un petit tour sur son blog: www.latelierdunefee.canalblog.com
Alors oui, les ventes de créateurs et autres "open placard" c'est comme les blogs de mode ; y'en a beaucoup et souvent ça se la pète un peu trop et ça oublie d'être accessible. Là c'était plutôt simple, bon enfant et pas trop trendy smoothy underground. Exactement ce qu'il faut un dimanche matin de décembre. Un peu comme notre blog quoi (enfin nous il est bon pour la santé toute la semaine aussi)...

jeudi 13 décembre 2007

Rock'n pub

On a vu ces formats A3 sillonner la capitale depuis quelques mois... Ouï FM a bien fait les choses : des affiches en noir et blanc, simples, efficaces, des accroches qui font sourire et quelques badges (so smoothie, so trendy) jetés avec une parfaite maladresse... Alors oui, c'est rock, c'est de la photo, et des principes simples souvent utilisés mais non ce n'est pas inintéressant. C'est même ludique, sympathique, et donc stratégique. Cette radio a toujours passé des labels indépendants,et bien sûr du rock; et ce, même à l'époque où les slims n'étaient pas envisageables, où les garçons devaient avoir des muscles, et où la normalité n'était pas le débraillé. Ouï FM affirme son identité et la redessine intelligemment. Par ailleurs ce format, sa maniabilité (double feuillets non reliés) donnent envie de garder l'objet et même de l'afficher en partie, comme de vraies affiches, sur des vrais murs. Evidemment le contexte actuel aide et tend la perche à l'ironie. Mais ce soupçon de moquerie fait du bien. On en avait un peu besoin...
Y'en a qui doivent pas être très contents. Quoique c'est toujours une forme de pub...

Want to see Charlotte

Mi-décembre : le bon moment pour se dire "tiens, je vais acheter le Vogue du mois, tout le monde en parle!". Sauf que ce numéro connaît un tel succès que ça fait 3 jours qu'il n'était plus dans les kiosques. Finalement, l'objet a été trouvé ce matin Place d'Italie! Bon que dire, car franchement le Vogue on l'achète car il est beau, les pubs aussi et au final on va lire 2 ou 3 articles. Chaque numéro de Décembre est censé être le numéro de l'année. Il faut avouer qu'il est très beau, surtout la couverture ("dans l'air du temps") et que ça fait bien de le sortir dans le métro ou de l'avoir posé sur la table du salon! 
Par-contre les pages sur Charlotte Gainsbourg sont intéressantes car on peut réellement se demander si Mlle Charlotte ne deviendrait pas une icône de mode, image de la "bobo-attitude chic"?
Chanteuse, actrice et mannequin, mieux que d'acheter le Vogue c'est de la voir ou de l'apercevoir... Comme à la soirée annuel pour Noël chez Gérard Darel, la semaine dernière où Charlotte est passée tard dans la soirée pour déguster quelques macarons et une coupe! Fan ou pas de la star qu'elle est, cela impressionne toujours (surtout quand on préfère se cacher derrière les mots d'un blog). Elle est........ tout simplement elle, aucune surprise, naturelle, simple, discrète, ailleurs, grande, élancée! 
Après ces quelques minutes futiles mais dont on parle à tout le monde, forcément on court acheter le Vogue.
La meilleure surprise c'est quand même l'offre d'abonnement à Vogue pour 19,95€ au lieu de 49€ pour 10 numéros! à réfléchir, mais pour ce prix ça vaut le coup de remplir le bulletin d'abonnement et d'ouvrir sa boîte à lettres une fois par mois avec autres choses que des factures! On peut se faire un petit cadeau de fin d'année, on l'a tous mérité!
Bonne lecture...